Rapport d’enquête de la GCC

En février 2024, l’Union canadienne des employés des transports a mené une enquête auprès de ses membres qui travaillent pour la Garde côtière canadienne leur posant diverses questions sur la formation, la santé et la sécurité, la gestion de la fatigue et le harcèlement. Par ailleurs, nous avons organisé un groupe de discussion avec un certain nombre de membres de l’UCET qui faisaient partie de ce groupe d’enquête.

Voici quelques points saillants de l’enquête et du groupe de discussion sur son suivi.

Formation

De nombreux membres estiment qu’il leur est difficile de suivre une formation. Dans certaines régions, une seule semaine par an est consacrée à la formation, laquelle doit être dispensée dans son intégralité au cours de cette période, ce qui fait que le nombre de places et la participation sont limités. Les membres estiment que tout le personnel devrait avoir accès à beaucoup plus de cours de formation.

Santé et sécurité

Alors que la plupart des membres bénéficient d’une protection adéquate en matière de santé et de sécurité au travail, ceux de la GCC de nombreuses régions éloignées ou isolées ont soulevé le manque de formation en matière de SST, ainsi que pour les petites opérations qui s’y déroulent. En outre, le niveau de soutien ou de formation en matière de sécurité et de santé au travail est très faible. Dans certaines régions, les comités locaux fonctionnent bien alors que dans d’autres, ils ne sont pas convenablement organisés. Sur les navires, il est d’usage qu’une seule personne reçoive une formation en matière de sécurité et de santé au travail.

Gestion de la fatigue

La plupart des membres qui travaillent à bord de navires souffrent de somnolence. Bien qu’ils soient au courant de leurs droits dans ce domaine, il arrive parfois que les exigences opérationnelles ne leur permettent pas d’obtenir les périodes de repos adéquates dont ils ont besoin. Peu d’employé(e)s semblent avoir reçu une formation de sensibilisation à la gestion de la fatigue. Il s’agit là d’un nouveau sujet de préoccupation pour les travailleurs et travailleuses du secteur maritime, et tous et toutes celles qui ont besoin d’une formation à la gestion de la fatigue devraient la recevoir dès que possible.

Harcèlement

Le niveau de harcèlement dont ont fait par les membres de la GCC est alarmant. En effet, près de 40 % d’entre eux ont indiqué avoir été victimes de harcèlement. La plupart du temps, il ne s’agissait pas d’un seul événement mais d’une série d’incidents. Des gestionnaires supérieur(e)s et locaux/locales, de même que des collègues, ont commis des actes de harcèlement. Si environ 60 % des victimes ne l’ont pas signalé à la GCC, la majorité de celles qui l’ont fait n’étaient pas satisfaites des mesures prises. Pour la plupart d’entre elles, l’auteur(e) du harcèlement travaille toujours dans leur unité.

Les membres de la GCC ont parlé des nombreuses difficultés causées par le harcèlement sur leur lieu de travail ainsi que de la difficulté d’obtenir de la direction qu’elle prenne en compte ces préoccupations.

***(AVERTISSEMENT RAPIDE : LES 2 BOUTONS AU-DESSUS DE CETTE LIGNE MÈNENT À DES SOURCES EXTERNES qui ne sont pas gérées par l’ucet).***

© 1969-2024 | Union Canadienne des employés des transports | Tous droits réservés.

This is a staging environment