Le cauchemar – Phénix fait encore plus de ravage

En 2016, le gouvernement (à l’époque : Conservateur) a essayé de faire une différence en instaurant le système de paye Phénix. Cependant, les Libéraux nous a mis dans une situation inconfortable en implantant le tout. Tout ça a débuté il y a 4 ans et personne ne semble vouloir gérer cette crise. Au contraire, un article de Radio-Canada publié le 15 janvier 2020 nous démontre le contraire :

Ce sont 74 % des répondants (environ 134 060) qui ont déclaré que leur paye a été touchée par les problèmes de Phénix, soit une hausse de 4 % par rapport à 2018 (70 %, ou environ 113 100 répondants), selon les résultats du Sondage auprès des fonctionnaires fédéraux (SAFF) du Secrétariat du Conseil du Trésor.

Fait: Il faut savoir que chaque jour, nous recevons un courriel ou plus ayant comme sujet des problèmes reliés à Phénix. Quand la semaine de paye arrive, nous recevons de 3 à 7 courriels par jour concernant des problèmes reliés aux montants reçus ou non-reçus.

Ce qu’il y a de plus étonnant et de plus choquant pour moi avec ces statistiques-là, c’est de voir qu’il n’y a pas d’améliorations. Les gens se privent et vous le voyez dans le sondage que près de 50 % ont refusé d’appliquer ou encore d’accepter des promotions parce qu’ils se disent : « S’il faut que je change encore quelque chose dans mon dossier de paye, je vais encore être plus touché ou je vais commencer à avoir des problèmes avec Phénix.

Magali Picard, vice-présidente exécutive nationale de l’AFPC dans l’article de Radio-Canada

La majorité de nos membres sont de la Fonction Publique, donc ce système de paye leur a été imposé. Nous avons environ 8 000 de nos membres affectés. Le gouvernement ne semble pas comprendre l’ampleur des dégâts que Phénix a causé mentalement aux fonctionnaires canadiens ainsi que les répercutions qu’il a fait dans leur entourage.

Plusieurs sentiments se font ressentir lorsque nous recevons des communications de nos membres : la panique et de la frustration.

« Ils sont complètement bouleversés », affirme Sandra Debelle, la Coordonnatrice, adhésion et administrative des membres de l’UCET. « Nos membres ont peur de perdre leurs biens : maisons, automobiles et autres. »

L’AFPC a récemment publié le résultat d’un sondage qui confirme à nouveau l’impact dévastateur de Phénix. Cauchemar. Nos membres n’en peuvent plus. Chris Aylward, le président de l’AFPC, se prononce :

« Ces chiffres sont stupéfiants, année après année. Le gouvernement doit investir dans la dotation en personnel pour réduire le nombre de cas créés chaque jour, ainsi que pour éliminer l’arriéré de 202 000 cas. Mais, tout aussi important, le gouvernement doit mettre de côté sa maigre offre et accepter de dédommager de façon égale chaque travailleurs et travailleuses pour les torts causés par Phénix. »

Nous vous encourageons d’écouter et partager les histoires de quelques employés et employées de la fonction public.

Si vous êtes l’un de ceux qui sont affectés par le système de paye Phénix, voici quelques liens qui pourraient vous aider :

Avez-vous été touchés par Phénix?

Tout le monde a le droit d’être payé à temps et correctement

SIGNEZ LA LETTRE DE MANDAT

Bref, nous voulons des solutions. Maintenant. Nous voulons que nos membres vivent dans un milieu de travail sain qui permet de vivre une vie sans stress et dans la sécurité de façon juste.

Partagez cet article en grand nombre pour mettre la pression sur le gouvernement. Il faut faire comprendre que c’est assez et que nous n’acceptons plus ce cauchemar.

 

***(AVERTISSEMENT RAPIDE : LES 2 BOUTONS AU-DESSUS DE CETTE LIGNE MÈNENT À DES SOURCES EXTERNES qui ne sont pas gérées par l’ucet).***

© 1969-2024 | Union Canadienne des employés des transports | Tous droits réservés.

This is a staging environment